Revue de Demon’s Souls : Différent mais époustouflant

Revue de Demon’s Souls : Différent mais époustouflant

Autre

Notre avis

Demon’s Souls de Bluepoint Games manque peut-être de la subtilité du jeu original, mais le compense par une excellente utilisation de la couleur, une attention étonnante aux détails et un niveau de fidélité graphique sans précédent.

Pour

  • Visuels phénoménaux
  • Monde créatif
  • Combats de boss uniques
  • Quelques points de contrôle ajoutent de l'intensité
  • Système de combat gratifiant

Contre

  • Manque la subtilité de l'original
  • Quelques refontes ennemies

Verdict du magazine pour ordinateur portable

Demon’s Souls de Bluepoint Games manque peut-être de la subtilité du jeu original, mais le compense par une excellente utilisation de la couleur, une attention étonnante aux détails et un niveau de fidélité graphique sans précédent.

Avantages

  • +

    Visuels phénoménaux

  • +

    Monde créatif

  • +

    Combats de boss uniques

  • +

    Quelques points de contrôle ajoutent de l'intensité

  • +

    Système de combat gratifiant

Les inconvénients

  • -

    Manque la subtilité de l'original

  • -

    Quelques refontes ennemies

Les meilleures offres de Demon's Souls (PS5) du jour 69,99 $ 41,98 $ Voir Prix ​​réduit 66,01 $ Voir 69,99 $VoirAfficher plus d'offresNous vérifions plus de 250 millions de produits chaque jour pour les meilleurs prix

Il serait malhonnête de ma part de prétendre que Demon's Souls de Bluepoint est tout ce que je voulais qu'il soit. Ne vous méprenez pas, c'est un jeu fantastique, mais le chef-d'œuvre de FromSoftware en 2009 présente un monde si granuleux et saisissant que nombre de ses moments me hantent depuis que j'y ai joué pour la première fois. C'est calme, subtil et beaucoup plus contemplatif que tout autre titre Soulsborne de la série.

Les âmes du démon sur le PS5 évoque quelque chose de bien différent. Bluepoint a transformé ce monde sombre et dérangé en un spectacle visuel et sonore. C'est magnifique et impressionnant, mais sacrifie une grande partie de sa terreur atmosphérique pour atteindre ces qualités merveilleuses.

Cette vision est étonnamment différente de ce que je voulais, mais peu importe, je l'ai adorée. Bluepoint a créé un spectacle à couper le souffle à un niveau que je n'ai connu que dans un nombre infime de jeux. Les deux possèdent des visions étonnamment différentes, donc je veux spécifiquement souligner comment Bluepoint a changé ce qu'est Demon's Souls, et pourquoi cela fonctionne toujours.

Comment Bluepoint a changé le monde de Demon’s Souls

Bluepoint Games a pris toutes les zones de Demon’s Souls et leur a injecté un niveau de détail élevé. Après tout, c'est le jeu qui est destiné à montrer la puissance de la PS5. Vous ne pouvez pas le faire avec succès avec des environnements plats, quelle que soit l'efficacité de cette subtilité.

Il semble également que Demon’s Souls de Bluepoint ait été conçu pour plaire davantage aux joueurs de Bloodborne et Dark Souls 3, ce qui est logique étant donné qu’une grande partie de ces fans sont ceux qui se lancent dans ce jeu pour la première fois. Cette nouvelle vision de Demon’s Souls élève chaque teinte, transformant ce qui était à l’origine une palette de couleurs en sourdine en quelque chose de brillant et d’extravagant.

Le changement radical d’esthétique entre Bluepoint’s Demon’s Souls et FromSoftware’s Demon’s Souls peut être vu dans la tour de Latria. Dans l'original, cet environnement servait de prison dégoûtante et odieuse pour les âmes torturées. Ses barreaux sont rouillés et ses briques sont sales. Les pièces sont tachées d'éclaboussures de sang, ajoutant au sentiment de désespoir et de malaise. Il émule avec succès une prison médiévale réaliste, qui contraste effrayant avec les Mind Flayers et leurs magies paralysantes.

(Crédit image : Sony, Capture d'écran de Shirrako sur YouTube)

La vision de Bluepoint de la tour de Latria s'inspire du gothique, supprimant les simples barres rouillées, les remplaçant à la place par d'élégants motifs victoriens. Cette esthétique est même présente dans le placement de piliers courbes et carrés le long des murs, la majorité arborant une sorte de gravure complexe. L'éclairage est également plus distinct et coloré, avec des teintes vertes enveloppant la zone et la lueur d'une lune orange vif obscurcie par un ciel nuageux.

(Crédit photo : Sony)

Bluepoint Games a pris la tour de Latria, une zone qui était initialement répugnante, et l'a transformée en quelque chose de bon goût. Explorer la tour de Latria de 2009 suscite un sentiment de terreur et de dégoût. Explorer la tour de Latria de 2020 suscite un sentiment d'émerveillement et d'excitation. Ces deux sentiments sont précieux, mais très différents.

(Crédit image : Sony, Capture d'écran par Boss Fight Database sur YouTube)

Des écarts similaires peuvent être observés dans le palais Boletarian. Lorsque les joueurs entrent dans l'arène des boss de Tower Knight dans Demon's Souls en 2009, ils sont accueillis par une base militaire plate. Les pierres semblent généralement bien entretenues, et si quelque chose avait été détruit auparavant, il a dû être rapidement réparé. Il s'agit d'un avant-poste pour les soldats, où ils sont stationnés pour protéger le royaume des envahisseurs. Ce château n'est pas esthétique non plus, mais plutôt destiné à servir son objectif exclusivement pratique.

(Crédit photo : Sony)

La vision de Bluepoint de Boletarian Palace est un écart notable par rapport au jeu original. La zone est envahie par la végétation et négligée, comme si elle était inhabitée depuis des années. Vous pouvez voir de l'herbe s'élever entre les pierres et de la mousse pousser le long des murs. Certaines des briques qui composent les piliers se sont effondrées et les escaliers semblent tordus. L'implication est que les habitants (et les soldats) ont depuis longtemps perdu leur humanité. C'est magnifique, mais ce n'est pas la base militaire tactique dont je me souviens. La présence de statues faisant saillie le long des murs, de bannières colorées du royaume et de tours en flèche montre également clairement que la fondation architecturale était beaucoup plus soucieuse de l'esthétique.

(Crédit image : Sony, Capture d'écran de FightinCowboy sur YouTube)

Lorsque le joueur visite le Swamp of Sorrow dans l'original Demon's Souls, une épaisse couche de ténèbres recouvre la région. Il est difficile de voir à une dizaine de mètres de votre personnage, les faibles globes de lumière étant la seule chose visible au loin. Cela rend chaque pas en avant terrifiant, car des morts-vivants implacables, des limaces dégoûtantes et des moustiques géants pourraient se trouver au-delà de l'ombre.

(Crédit photo : Sony)

La vision de Bluepoint pour le Swamp of Sorrows est un peu différente, car l'obscurité écrasante n'est plus présente. C'est encore mal éclairé et assez révoltant, mais c'est rassurant de savoir que rien ne peut vous cacher dans ces flaques d'eau boueuse à ciel ouvert. En explorant ce marais, j'ai pu cartographier mentalement la conception du niveau. Ce n'était pas facile dans l'original, me faisant errer sans but jusqu'à ce que j'atteigne ma destination.

FromSoftware avait pour but de maintenir le joueur dans un état constant de peur, tandis que l'interprétation de Bluepoint nous déconcerte avec une plus grande attention aux détails. Les structures en bois construites au hasard qui tapissent les murs de la caverne et les caractéristiques de la lumière du soleil pleine d'espoir plongeant à travers les fissures du plafond n'étaient pas visibles dans l'original.

Comment Bluepoint a changé le son de Demon’s Souls

Bluepoint n'a pas seulement changé l'esthétique de Demon's Souls – la bande-son est également très différente. Le thème original de Fool’s Idol est un simple arrangement pour piano impliquant des touches dissonantes. Cela a ajouté un élément effrayant au combat, qui s'est démarqué dans un jeu plein de compositions intenses.

Dans la version 2020, le morceau commence par un chœur, des cordes légères et s'intensifie avec le claquement d'un tambour fort et le tintement des cloches. Les cordes deviennent plus fortes, c'est à ce moment que la mélodie emblématique entre, mais la note d'ouverture est jouée sur une harpe et un chœur bruyant submerge le son de cette mélodie bien-aimée. Les deux versions sont bonnes, mais il est décevant que la nouvelle bande-son noie la noirceur unique de l'original avec une extravagance inutile. La plupart des pistes ont reçu ce traitement, et cela fonctionne mieux à certains endroits qu'à d'autres.

(Crédit photo : Sony)

La piste originale de Tower Knight commence avec son chœur fournissant un rire distinct, qui reste présent tout au long de la chanson. C'est censé être un jeu intelligent sur le personnage officiel, qui se trouve être un peu fou, riant tout en gênant le joueur à chaque tour. Il vous piège avec le Tower Knight avant le début du combat contre le boss, et l'existence de ce rire dans la piste est emblématique et significative.

Ce rire manque dans la version 2020 du thème Tower Knight. L'interprétation du thème par Bluepoint semble plus appropriée car elle correspond à l'échelle épique de la lutte contre un chevalier colossal brandissant un gigantesque bouclier, mais il est encore assez audacieux de supprimer une partie aussi importante de l'original. J'aimerai toujours les deux thèmes, mais la nouvelle version me parle davantage grâce à son rythme et son gain convaincants de Bloodborne, peu importe à quel point ce rire original pourrait être emblématique.

Le nouveau thème de Storm King semble également différent, et je pense que celui-ci en particulier témoigne de ce que chaque jeu essaie d'accomplir. Le thème original est sombre et inconfortable, car ses instruments sont joués à faible volume avec peu d'enthousiasme. Cela crée une atmosphère claire qui met immédiatement le joueur en garde et rend cette bataille plus inconfortable qu'épique.

(Crédit photo : Sony)

Le nouveau thème de Storm King est tout sauf inconfortable, c'est tout simplement génial. Il prend la mélodie originale et lui insuffle une poussée d'énergie, donnant à la batterie et au chœur une bien plus grande importance qu'auparavant. La conception sonore a une atmosphère complètement différente, ce qui aide le joueur à s'immerger dans la course à travers la pluie battante, les éclairs et les vagues se brisant contre la falaise. Ces deux thèmes sont excellents, mais encore une fois, il est clair qu'ils accomplissent des choses très différentes.

Le thème de Maiden Astraea est facilement mon préféré de la bande originale en raison de ses implications narratives. En conséquence, je ne pouvais pas m'empêcher de m'inquiéter de la façon dont Bluepoint gérerait sa réinvention. Bien que la nouvelle interprétation sonne bien, elle ne se rapproche pas de la nature triste et évocatrice de l'original, avec une corde mélancolique cohérente jouant derrière une mélodie de clavecin saisissante. Cela ne ressemble à rien de ce que l'on trouve dans le jeu, sans parler du reste de la série Soulsborne.

(Crédit photo : Sony)

Bluepoint a repris ce thème et y a ajouté un chœur, une batterie et des cordes supplémentaires pour le rendre grandiose. Bien que le nouveau morceau soit toujours mélancolique, le son général ne correspond pas aussi bien à la scène actuelle. Il a trop de hauts et de bas, sautant entre une poignée de sons différents, alors que l'original a gardé sa mélodie frappante à un rythme constant. C'est censé être le moment le plus déchirant du jeu, mais il est beaucoup moins intense grâce à cet écart.

Certaines pistes manquent le ton, mais d'autres fois, le son réinventé dépasse ce que l'original a accompli. Si vous espérez entendre de la musique rappelant la bande originale classique de Demon’s Souls, vous pourriez être déçu, mais si vous gardez l’esprit ouvert et adoptez la nature élevée de ces nouvelles compositions, vous adorerez ce que vous entendrez.

Comment Bluepoint a changé les ennemis de Demon’s Souls

Au fur et à mesure que je progressais dans le jeu, j'ai remarqué de graves changements chez certains ennemis, l'Avant-garde étant de loin le changement le plus radical. Dans l'original, ses textures et ses nuances de gris le faisaient ressembler à du ciment humide vivant. Cela se démarquait en combinaison avec ses yeux jaunes brillants, qui ne semblent même pas être réellement enfoncés dans sa tête. Les dents du monstre sont de loin la chose la plus mémorable à son sujet car elles sont beaucoup trop longues pour tenir dans sa bouche, dépassant de près de la moitié de la longueur de son menton.

(Crédit image : Sony, Capture d'écran par Boss Fight Database sur YouTube)

Aucun de ces traits n'est visible dans l'interprétation de Bluepoint de l'Avant-garde. Son corps a l'air un peu beige et ces yeux inoubliables ne sont pas aussi brillants, maintenant rougeoyants plutôt que jaunes. Les dents menaçantes ont également disparu au profit de crocs courts et pourris. La vision de Bluepoint pour ce monstre possède également un nouveau trait : les chaînes de bras. Cela ajoute une signification qui n'était pas évidente auparavant, impliquant que ce démon était un prisonnier. Boletaria a peut-être voulu siphonner le pouvoir de l'Avant-garde (en prenant son âme) et n'a pas réussi à le maintenir enchaîné ?

(Crédit photo : Sony)

Un autre ennemi important, l'Officiel, a subi quelques changements notables. Dans l'original (à droite), une silhouette robuste tient une hache ensanglantée, avec un masque effrayant sur son visage forçant l'illusion d'un sourire. Je crois que FromSoftware essayait de traduire la corruption mentale, montrant à quel point le personnage est devenu dérangé sans vraiment révéler qui il est. Son sens de soi n'est plus présent. Au lieu de cela, il semble toujours sourire alors qu'il coupe ses victimes en morceaux.

(Crédit photo : Sony)

Dans Bluepoint’s Demon’s Souls, il ne porte pas de masque et sa hache n’est plus ensanglantée. Au lieu de cela, il semble réellement sourire et son visage est submergé par des furoncles et des cloques. Je crois que cela représente une corruption du corps plutôt que de l'esprit. Il a physiquement pris la forme d'une créature démoniaque, plutôt que ces tendances démoniaques envahissant sa psyché.

De tous les changements de Bluepoint, certaines de ces conceptions ennemies sont loin d'être aussi mémorables que leurs homologues classiques. Bien que j'aime les nouveaux designs Vanguard et Official, la vision de FromSoftware pour eux était beaucoup plus frappante, principalement grâce à leurs caractéristiques distinctes.

Comment Bluepoint a changé la mécanique de Demon’s Souls

L'aspect le plus fidèle de Bluepoint's Demon's Souls est peut-être la façon dont il joue. Peu de choses ont changé, mais il convient de mentionner les quelques choses qui ont changé. Plus important encore, le jeu a maintenant un roulement omnidirectionnel. Cela signifie que le joueur peut rouler dans des directions plus complexes (et plus précisément vers l'endroit où il pointe son bâton) que dans le titre original.

Un autre changement concerne le système de charge des objets, qui prévoyait initialement une limite au poids des objets que le joueur pouvait transporter. Bluepoint a mis en place un système dans lequel vous pouvez renvoyer les articles de votre inventaire vers le stockage sans avoir à vous rendre au Nexus. De plus, si vous avez des matériaux dans votre stockage et que vous vous rendez chez un forgeron, ces matériaux de mise à niveau seront automatiquement accessibles pour la mise à niveau des armes.

(Crédit photo : Sony)

Bien que ces améliorations de la qualité de vie soient excellentes, il est bizarre que Bluepoint Games n'ait pas modifié le système d'armure genrée de Demon's Souls. Il existe certains ensembles d'équipement que le joueur ne peut porter que s'il joue un personnage masculin ou féminin. Cela n'aurait pas dû être correct à l'époque et ce n'est certainement pas correct en 2020, et je suis vraiment consterné que cela n'ait pas été corrigé. Même du point de vue du gameplay, il est frustrant de rechercher une armure spécifique uniquement pour un système arbitraire vous interdisant de la porter en raison de votre sexe.

Cependant, Bluepoint a ajouté un nouveau système qui aide légèrement à cela. Si vous vous approchez de la statue au milieu du Nexus et offrez 25 000 âmes, vous pouvez activer le mode fracturé (retourne le monde horizontalement), absoudre vos péchés (empêche les PNJ de vous haïr si vous les attaquez accidentellement) et changer complètement l'apparence de votre caractère, même leur type de corps. Cela signifie que si vous vouliez vraiment un ensemble d'armures verrouillé derrière le système d'équipement genré, vous pouvez changer votre type de corps en cours de partie, même si vous ne devriez pas avoir à aller aussi loin pour porter une pièce d'armure.

(Crédit photo : Sony)

Mais ma fonctionnalité préférée est de loin le mode photo, qui permet au joueur de capturer certains des moments les plus étonnants du jeu. Cela aurait été dommage qu'un jeu aussi étonnant que celui-ci ne donne pas aux joueurs la possibilité de prendre des photos détaillées, et honnêtement, je me suis éclaté à prendre des photos toutes les dix minutes. Cela met également le jeu en pause, ce qui est une fonctionnalité intéressante à avoir dans un titre Soulsborne. Cependant, il ne s'arrêtera pas si vous êtes envahi, ce qui en fait un moyen utile de détecter si cela se produit.

Un monde à couper le souffle

Bluepoint a peut-être changé le jeu esthétiquement et tonalement, mais cela n'enlève rien à la beauté de ces mondes. Chaque rocher, parcelle d'herbe et arbre a été soigneusement conçu et placé pour évoquer un sentiment d'émerveillement, déconcertant le joueur à chaque tour avec son incroyable niveau de fidélité graphique. Bluepoint traite chaque instant comme s'il s'agissait d'une peinture, imprégnant autant de détails que possible dans la scène.

(Crédit photo : Sony)

Chaque coin reçoit une quantité écrasante d'amour, que ce soit sous la forme de gravures, de formes complexes, donnant à certaines pierres un aspect plus usé que d'autres, ou en plaçant le casque désespéré occasionnel sur le sol pour une immersion élevée.

(Crédit photo : Sony)

Des zones comme le Sanctuaire des Tempêtes se distinguent par l'échelle des deux tours à l'arrière-plan, les épaves qui bordent le plan et les morceaux de bois brisés éparpillés. Il semble qu'une tempête extrêmement puissante ait fait des ravages, et la boue, la pluie battante et le ciel nuageux ajoutent grandement à cet effet.

(Crédit photo : Sony)

Et dans la deuxième partie des mines Stonefang, alors que vous poussez jusqu'à l'autre bout d'un tunnel infesté de vers, vous êtes accueilli par un océan de lave brûlante. La façon dont le magma rouge vif compense l'obscurité excessive de cette gigantesque caverne est stupéfiante. Bien que rien de tout cela ne soit explorable, Bluepoint a veillé à ce que chaque élément du décor soit unique, contribuant ainsi au monde mémorable de Demon’s Souls.

Grèves de patients

Comme Demon’s Souls est l’ancêtre des jeux Soulsborne, sa nouvelle approche du combat d’action à la troisième personne est largement célébrée. Il possède tous les traits auxquels vous vous attendez: chaque niveau supérieur n'augmente que légèrement les statistiques, les combats nécessitent des esquives et des frappes au bon moment pour sortir victorieux, et il existe une variété de constructions vers lesquelles le joueur peut travailler pour changer complètement son style de jeu.

Ces éléments contribuent à la nature impitoyable du jeu, et si vous êtes un nouveau joueur, sa brutalité unique en son genre prend un certain temps pour s'y habituer. Un certain nombre d'ennemis peuvent supprimer la majorité de votre santé en un seul coup. Et s'il ne va pas vous tuer rapidement, il viendra sur vous en grands groupes, que ce soit sous la forme d'une meute de chiens enragés, de rats venimeux ou de morts-vivants stupides.

(Crédit photo : Sony)

Non seulement Demon’s Souls demande de la patience, mais vous devez trouver un équilibre solide entre prudence et rapidité. Si vous êtes trop prudent, des ennemis rapides et puissants vous submergeront. Si vous êtes trop rapide, vous serez la proie d'un piège évident. Heureusement, Demon’s Souls est également le jeu le plus exploitable de la série Soulsborne. Les boucliers sont incroyablement efficaces et la magie est maîtrisée, avec des sorts qui peuvent faire revivre le joueur de la mort et d'autres qui offrent une résistance aux dégâts physiques de 70 %. Il y a toujours une alternative à faire face à sa brutalité, qui est autant rassurante que gratifiante.

Des boss uniques

Chaque fois qu'un joueur franchit une porte de brouillard, Demon's Souls insiste sur sa peur de l'inconnu. Contrairement à ses successeurs, qui se concentrent généralement sur des esquives opportunes contre des ennemis humanoïdes, chaque nouveau boss que vous affronterez se sentira largement différent du précédent.

Par exemple, la première véritable rencontre de boss du jeu (à part le boss du didacticiel) se produit contre le Phalanx, qui est un monstre de boue noire avec des dizaines d'autres monstres de boue noire transformés en lui. Chaque abomination a son bouclier levé et vous lance des lances. Il est immédiatement évident que le simple fait d'attaquer ce boss avec votre épée ne fonctionnera pas.

(Crédit photo : Sony)

FromSoftware présente un casse-tête et, sur la base d'indices contextuels, vous devez discerner une réponse. La première partie de Boletarian Palace a produit des dizaines d'objets Firebomb. Non seulement les ennemis vous les ont lancés à chaque instant, mais il y a un thème de feu explosif présent dans la région. Des morts-vivants vous transpercent avec des piques en feu, des barils explosifs sont cachés dans des couloirs étroits et certaines sections sont patrouillées par un dragon cracheur de feu. Mettez ces connaissances à profit, lancez vos bombes incendiaires sur la Phalange, et cela devient rapidement une promenade dans le parc.

Pour éviter les spoilers, je n'aborderai aucun des autres boss basés sur des puzzles, mais cet état d'esprit peut être appliqué à presque tous. FromSoftware présente généralement un gadget unique, et cela rend ces rencontres mémorables, plutôt que d'avoir les mêmes systèmes en jeu à chaque combat.

Système de points de contrôle impitoyable

Demon’s Souls est horrifiant, non seulement parce que le monde est effrayant, mais parce que le jeu est impitoyable. On s'attend généralement à ce que les joueurs traversent des zones assez vastes pour atteindre un boss, et dans un certain nombre de niveaux du jeu, il existe peu ou pas de raccourcis pour accéder rapidement à ces points.

Cette philosophie de conception est visible dans la deuxième partie de Boletarian Palace, où les joueurs doivent traverser un gigantesque pont avec un dragon cracheur de feu qui fait pleuvoir l'enfer dessus. Vous pouvez choisir d'aller sous le pont, mais les chiens enragés sont sans doute pires. Et même si vous parvenez à vous rendre de l'autre côté, deux Blue Eye Knights intimidants et trois archers vous attendent pour arrêter votre progression. Une fois que vous avez fait tout cela, vous êtes prêt à affronter le Tower Knight. Et s'il parvient à vous tuer, vous devrez répéter tout ce processus.

(Crédit photo : Sony)

Demon’s Souls inflige un sentiment d’effroi au joueur en indiquant clairement que sa première rencontre avec un boss doit compter. Si vous périssez à ce moment-là, une grande partie des progrès que vous avez réalisés n'ont servi à rien. Ce sentiment d'effroi est renforcé par le système World Tendency, qui fait que l'Archstone dans lequel vous mourez bascule davantage vers le noir si vous êtes en forme corporelle. Avec une tendance au monde noir, le jeu ne fait que devenir plus difficile, car les ennemis subissent plus de coups pour tuer et infliger plus de dégâts. De plus, certains événements ne peuvent se déclencher qu'en fonction de votre tendance mondiale, ce qui signifie qu'il y a une tonne de choses que vous pouvez manquer si vous ignorez complètement l'existence de ce mécanisme.

Conclusion

La vision de Bluepoint de Demon’s Souls implique des mondes colorés, des batailles grandioses et des compositions musicales explosives. Il possède certains des environnements les plus époustouflants que j'ai explorés dans un jeu vidéo, avec un niveau de fidélité graphique et de détails que je n'ai jamais connu auparavant. L'original Demon's Souls est assez différent, enraciné dans l'horreur atmosphérique et les visuels contemplatifs associés à une conception sonore subtile et à une palette de couleurs en sourdine.

Si vous êtes un fan de Bloodborne et Dark Souls 3, vous adorerez ce que la vision de Bluepoint de Demon’s Souls a à offrir, car ils sont tout aussi magnifiques. Cependant, si vous êtes un fan inconditionnel de l'original Demon's Souls et que vous avez constaté que certaines des dernières entrées de Soulsborne ne correspondent pas particulièrement à vos goûts, vous serez déçu de la façon dont Bluepoint a radicalement changé ce monde.

Les deux jeux doivent être traités comme leurs propres bêtes, ce qui donne du crédit à Bluepoint qui considérait auparavant ce projet comme une réinvention plutôt qu'un remake ou un remaster. Au final, Demon’s Souls de FromSoftware et Demon’s Souls de Bluepoint sont excellents, bien que pour des raisons très différentes.