Rétrospective Final Fantasy XIII : 10 ans après et je suis toujours amoureux

Rétrospective Final Fantasy XIII : 10 ans après et je suis toujours amoureux

Jeux
Final Fantasy XIII 10e anniversaire

(Crédit image : Square Enix)

Pour les fans inconditionnels de Final Fantasy, l'excitation entourant Final Fantasy XIII était tonitruante. Lancé en 2009, il était censé inaugurer une nouvelle génération de JRPG de haute qualité, et un certain nombre de bandes-annonces magnifiques n'ont réussi qu'à accroître le battage médiatique.

Lorsque le jeu a été lancé, il a brisé les attentes en matière de ventes et a eu le meilleure vente la première semaine de n'importe quel jeu de la franchise à l'époque. Cependant, l'accueil a été mitigé. Les fans l'ont critiqué pour la conception de niveau linéaire, le combat de pilote automatique et un récit banal. Même s'il a reçu des critiques généralement positives de la part des critiques, Final Fantasy XIII est toujours connu de beaucoup comme le début d'un déclin pour la franchise.

Cependant, je crois fermement que Final Fantasy XIII est un bon jeu et obtient rarement le crédit qu'il mérite. Aujourd'hui étant le 10e anniversaire de sa sortie mondiale, célébrons une expérience importante pour moi et tant d'autres.

  • Voir le meilleurs jeux PC jouer maintenant
  • Vérifiez meilleurs ordinateurs portables de jeu et meilleurs ordinateurs portables prêts pour la réalité virtuelle

Mes premières réflexions

Étonnamment, Final Fantasy XIII a été mon introduction à la franchise. Je me souviens très bien de mon moi de 14 ans qui parcourait le PlayStation Store lorsque je suis tombé sur la démo de XIII-2. Après une journée épuisante à l'école, j'ai démarré XIII-2 et je suis tombé amoureux. Cette même nuit, j'ai couru vers mon GameStop le plus proche et j'ai acheté une édition Greatest Hits de Final Fantasy XIII.

(Crédit image : Square Enix)

Après 50 heures de jeu dans le jeu, j'ai été emporté par son monde magnifique, sa bande-son impressionnante et son système de combat élégant. Peu de temps après, j'ai commencé Final Fantasy XIII-2, et mon voyage avec la franchise s'est poursuivi.

Les autres fans n'étaient pas d'accord quand je montrais de l'enthousiasme pour XIII, disant à la place que c'était facilement le pire de la série. Mes tentatives pour défendre Final Fantasy XIII seraient fréquemment discréditées car je n'avais jamais expérimenté le reste de la franchise. Par dépit enfantin, je suis retourné et je suis entré dans Final Fantasy VII, qui m'a ensuite conduit à I, II, III, IV, V, VIII, IX et XIV juste pour leur prouver le contraire.

Maintenant, avec une part assez importante de la franchise à mon actif, Final Fantasy XIII n'est même plus près d'être mon préféré. Cependant, cela reste une expérience incroyablement importante pour moi.

L'intrigue et les personnages de Final Fantasy XIII

Final Fantasy XIII se déroule sur Cocoon, un continent flottant sous le contrôle d'une théocratie oppressive appelée Sanctum. Le jeu commence avec l'un des nombreux personnages principaux, Lightning, lançant un coup d'État contre le gouvernement après l'enlèvement de sa petite sœur, Serah. Simultanément, une poignée de rebelles qui en ont assez de l'oppression de Sanctum se regroupent pour tenter de renverser leurs oppresseurs. Cependant, chaque membre du parti est marqué comme un l'Cie, un être doté d'un grand pouvoir pour réaliser un objectif. S'ils échouent, ils se transforment en monstres stupides. En conséquence, le groupe doit détourner son attention pour échapper à son destin.

(Crédit image : Square Enix)

Final Fantasy XIII a une distribution colorée de personnages. Lightning est un soldat puissant avec un extérieur cool, mais a un faible pour sa sœur et un désir d'aider les gens. Snow est un héros vantard qui tient à protéger ses amis quoi qu'il arrive, comme la plupart des protagonistes d'anime. Sazh est incroyablement charismatique et gentil, s'occupant d'un bébé chocobo qui niche souvent dans son afro. Hope n'est qu'un enfant timide, trop effrayé pour se battre seul et peu disposé à parler pour lui-même. Fang est la seule à ne pas avoir de traits génériques, car elle est bruyante avec un accent australien distinct, une attitude franche et une poigne de fer. Et enfin, Vanille est incroyablement énergique et débordante d'énergie, agissant souvent aussi bêtement que possible dans le but d'ajouter un humour insensé.

Final Fantasy XIII a beaucoup de personnalité grâce à ce groupe improbable, et la façon dont ces personnages s'affrontent est un thème important. Ils s'entendent à peine, mais ils doivent rester ensemble en raison de leur situation malheureuse. L'audace de Lightning est constamment en contradiction avec la timidité de Hope. Snow devait épouser Serah, mais Lightning n'a jamais particulièrement apprécié cet arrangement. Vanille et Fang sont les deux seuls personnages qui s'entendent particulièrement bien, mais c'est peut-être parce qu'ils ont une relation amoureuse, bien que cela ne soit jamais explicitement indiqué.

Le système de combat captivant de Final Fantasy XIII

Final Fantasy XIII est fréquemment critiqué pour sa fonction de combat automatique, où un ordinateur décide quelles attaques votre groupe utilise en fonction des circonstances de la bataille. Cela se traduit par des centaines de rencontres où tout ce que le joueur fait est de spammer le bouton de combat automatique pour gagner. Cela devient un peu monotone, mais ce n'est pas particulièrement différent de l'ennui habituel de la franchise.

(Crédit image : Square Enix)

Avec la sortie de Final Fantasy VII, la série a pris un virage vers le combat insensé. Alors que des jeux comme FFIV nécessitent une planification et une préparation minutieuses pour survivre à des donjons perfides, Final Fantasy de l'ère PS1 se préoccupe davantage de la présentation, de la construction du monde et du développement des personnages. Ces entrées ont des systèmes de combat amusants en place, mais elles sont rarement appliquées de manière à vous mettre au défi.

Avec Final Fantasy XIII, cette philosophie change pour le mieux. Au lieu de choisir entre des dizaines de sorts et de capacités surpuissants avec peu d'application tactique, le jeu détermine automatiquement ce qui fonctionne le mieux dans votre situation actuelle. Avec l'ajout de Paradigms, les membres du groupe peuvent changer de classe en cours de combat, chacun offrant un ensemble de nouvelles capacités. De plus, les personnages ont un arbre de compétences incroyablement important et une poignée d'objets pour changer le cours de la bataille.

Dans l'ensemble, le combat est davantage une question de préparation et de compréhension consciente des forces et des faiblesses. Vous pourriez vous retrouver à spammer fréquemment la bataille automatique, mais rencontrer un boss difficile et devoir déterminer quels membres du groupe, paradigmes, objets et capacités fonctionnent le mieux est bien plus tactique que Final Fantasy XIII ne le mérite.

Cela ne veut pas dire que Final Fantasy XIII a une meilleure structure de combat que des jeux comme Final Fantasy VII, mais simplement qu'elle est appliquée de manière plus efficace et stimulante.

Final Fantasy XIII n'est pas parfait

Même si j'aime Final Fantasy XIII, il est difficile de nier qu'il s'agit d'une dévolution de la série à certains égards. Final Fantasy a toujours été connu pour ses grands mondes ouverts, où diverses capacités et gadgets sont primordiaux pour la progression de la zone. Les voitures, les dirigeables, les sous-marins et même les chocobos changent la façon dont vous interagissez avec les environnements, permettant au joueur d'explorer des lieux jusque-là inconnus. Les jeux NES et SNES Final Fantasy sont particulièrement stricts avec cela, s'attendant à ce que le joueur détermine comment s'aventurer à travers le monde avec très peu d'indices.

(Crédit image : Square Enix)

Cependant, Final Fantasy XIII n'est pas un jeu en monde ouvert. L'exploration est linéaire et le joueur est souvent enfermé dans une seule voie rigide. Il y a peu de sens de l'aventure, car les objets sont mal cachés et les secrets sont minimes jusqu'à l'après-match. Le joueur est dépouillé de la possibilité de progresser à son propre rythme en raison d'un système d'expérience principalement scénarisé. Il existe des moyens de cultiver, mais pour la plupart, vous êtes pris au piège dans la zone que vous traversez actuellement. En conséquence, Final Fantasy XIII évoque simplement l'illusion d'un RPG. Il ressemble à un et joue comme un, mais il ne se sent pas comme tel. Le rôle que vous jouez n'est pas modifié par vos décisions, et il n'y a vraiment aucun moyen de changer cela.

Après avoir battu Final Fantasy XIII, cependant, le joueur est jeté dans un vaste champ de monstres puissants, de déblocages qui changent la donne et de secrets bien cachés. C'est le seul espace ouvert et il possède de nombreux traits dont le jeu est critiqué pour son manque. L'exclusion de ces attributs pendant près de 50 heures de jeu était déjà choquante, mais le fait qu'il soit associé à l'après-match l'est encore plus.

Mon moment préféré

La finale et dernier boss de Final Fantasy XIII, Orphan, est de loin la partie la plus intense du jeu. Cela est principalement dû au fait qu'il s'agit d'une bataille en deux phases, où les deux sections sont distinctes.

On s'attend à ce que le joueur change de stratégie sur un coup de tête, et à ce stade du jeu, il aura accès à une tonne de capacités pour des plans de bataille approfondis. Ce boss final est le combat le plus mémorable de la franchise, car tout faux pas pourrait vous renvoyer au début.

Je suis un joueur de jeu vidéo incroyablement masochiste, donc toute cette rencontre est mon moment préféré de Final Fantasy XIII.

Est-ce que Final Fantasy XIII tient encore la route ?

Avec Final Fantasy XIII ayant 10 ans, il est choquant de voir à quel point le jeu est beau. Les environnements restent époustouflants, les modèles de personnages ont toujours l'air plutôt bien et le design du monde est saisissant.

(Crédit image : Square Enix)

Marcher à travers Hanging Edge et combattre des machines militaires géantes sur les voies ferrées faiblement éclairées et les ponts effondrés du premier chapitre est si vivant. De nombreuses cinématiques pré-rendues sont indéniablement magnifiques, et Final Fantasy XIII était graphiquement en avance sur son temps. Explorer le monde est souvent moins convaincant, mais ses nombreux moments visuels se démarquent.

De plus, la bande originale de Final Fantasy XIII est incroyable. Le thème principal de la bataille, Blinded by Light, semble si unique dans son utilisation des cordes et des cors. Ce qui est transmis sur cette bande sonore est organique, avec des chansons comme Lake Bresha et Nautilus faisant immédiatement appel à une énergie positive élevée. D'autres fois, cependant, des morceaux comme Ragnarok évoquent un ensemble d'opéra obsédant. Beaucoup de ces pièces contribuent de manière significative à donner à Final Fantasy XIII son atmosphère fraîche.

Est-ce que je le recommande quand même ?

Final Fantasy XIII est sous-estimé. Bien sûr, ce n'est pas le meilleur de la série, car il trébuche dans sa conception de niveau et son manque de monde ouvert, mais il y a beaucoup à aimer ici.

Le système de combat véritablement stimulant, la conception visuelle magnifique et la diversité des personnages lui donnent vraiment vie. Cela peut devenir monotone et traîner un peu, mais être jeté dans son monde était incroyablement mémorable.

Je ne recommanderais pas de commencer avec Final Fantasy XIII si vous êtes nouveau dans la franchise, mais je pense que les fans inconditionnels devraient lui donner une chance.

Les meilleures offres de Final Fantasy XIII du jour 162 avis clients Amazon 15,99 $Afficher le stock faible 43,84 $ Voir Aucune information sur les prix Vérifiez Amazon Nous vérifions plus de 250 millions de produits chaque jour pour les meilleurs prix